Tout est bien qui finit bien...

Et c'est parti pour une sortie en float ce mardi matin, nous sommes sur les bords du lac très tôt et nous nous attendons à observer beaucoup d'activité mais au contraire le vent du nord calma les ardeurs de la blanchaille et seul quelques brèmes énervées viennent sauter autour de nos floats.
C'est au bout d'une demi-heure que je crois tenir mon premier poisson, dans la seconde Tony me dit "çà y est", je ramène mais bizarrement il n'y a aucun coup de tête pendant que je décroche le leurre de la branche qui m'a fait croire, Tony sort une belle perche qui avoisine les 35Cm.
Sur le lancé suivant, je sens une lourdeur et j'annonce à Tony que ce coup-ci ce n'est pas une branche, le poisson se défend bien et je sors un sandre de 62Cm au petit pulse shad noir monté sur TP. Le reste de la matinée ne donna rien et c'est sur le coup de midi que les perches se manifestent, Tony prend et décroche plusieurs belles perches au lipless et j'en touche deux au petit shad mais le calme revient aussitôt et nous n'aurons plus une touche jusqu'au départ. Après avoir rangé les affaires, je fais un dernier tour autour de la voiture pour voir si on a rien oublié et c'est le départ, au bout d'une heure de trajet nous arrivons et commençons à décharger le matos et là c'est la catastrophe je me rends compte que je viens d'oublier une canne, nous repartons aussitôt et sur la route les spéculations vont bon train, Tony me dit qu'on l'a retrouvera mais je ne partage pas son optimisme, pourtant arrivés sur place la canne est bien là et je me dis que finalement j'ai beaucoup de chance enfin cela me servira de leçon pour la prochaine fois.

Un gros pour Tony


Les sorties se suivent et se ressemblent, encore une fois ce week-end, nous avons eu la chance de trouver le poisson.

C'est surtout le matin avant onze heures que nous réalisons la pêche, c'est Tony qui attaque en fanfare en prenant un superbe sandre de 80Cm tout rond entre des piles de pont au mort manié, le poisson se tenait dans le profond et offrit à Tony une bagarre qu'il n'est pas prêt d'oublier.
A peine remis de nos émotions et remontés à bloc, nous enchainons les prises, en majorité de beaux poisson entre 60 et 70Cm malheureusement comme d'habitude nous enchainons aussi les décrochages et les ratés dont dans le lot la perte d'un beau spécimen. Tout les jolies sandres seront pris dans le profond après les cassures seulement quelques petits seront touchés sur les bordures.
La pêche se fait au mort manié, les leurres souples ou dur seront refusés systématiquement à part par les petites perches.
A partir de onze heures jusqu'au soir ce sera le calme plat seul les petites vipères passant à quelques centimètres de nos floats viendront troubler le calme des lieux et c'est sous une chaleur étouffante et complétement lessivé que nous décidons d'abandonner.

Partenaires: Shootnews | Natuxo