"Sur un arbre perché"


Voici un exemple qui confirme mes propos de l'article précèdent. J'ai pris cette photo d'un gros chevesne d'environ 60Cm ces derniers jours, le poisson en état de décomposition dégageait une odeur pestilentielle. La personne qui l'a pendu à cette branche n'a pas été très reconnaissante envers ce poisson car on peut imaginer que la prise d'un chevesne de cette taille a certainement procuré de belles émotions à notre pêcheur "décorateur d'arbre".

Gros chevesnes..."Des adversaires de poids"




Quand on recherche le carnassier aux leurres, il arrive souvent qu'un opportuniste brise la monotonie et s'invite à la pêche alors que l'on ne l'attend pas vraiment. Je veux parler du chevesne, ce poisson souvent méprisé à tort par les pêcheurs est pour ma part un carnassier à part entière et même si il n'est pas aussi combatif que le brochet, sa défense n'a rien à envier à celle du sandre ou de la perche. Poisson rusé et méfiant, il lui arrive quelquefois d'être pris de véritable frénésie. Ce sont principalement les gros sujets qui attaquent les leurres destinés aux brochets avec une grande agressivité ce qui se traduit par de très belles touches comme avec ce poisson que vous pouvez voir sur la photo, un beau chevesne d'environ 50Cm qui n'a pas hésité à se jeter sur un gros Shad Rap de 11Cm. Malheureusement, on voit trop souvent des pêcheurs qui le rejettent sur la berge, le laissant mourir inutilement sous prétexte que ce poisson n'a aucune valeur culinaire. Je pense que chaque poisson à sa place dans la rivière et que chaque animal a un rôle à jouer dans son environnement, à une exception prés avec le cas des cormorans qui en bandes organisées pillent les lacs et rivières, quoique je peux me tromper sur ces redoutables pêcheurs et qu'eux aussi ont un rôle à tenir dans la nature.

Belles perches du lac de Lavalette...




En ce vendredi 11 janvier 2008, c'est en début d'après-midi que je me retrouve sur les bords du lac de Lavalette pour une partie de pêche en solitaire. Le temps est pluvieux et le vent souffle fort. Un détail me surprend tout de suite en apercevant le poste que j'ai choisi, seul les bordures sont pêchables, la glace a envahi le milieu du lac alors que dans d'autres secteurs de la retenue elle a complètement disparu. C'est donc sur la bordure, en animant lentement mon rapala bigarré de 10Cm que je pique la première perche, c'est un joli poisson de 38Cm qui m'opposera une belle défense, dix mètres plus haut viendra ensuite la seconde de 35Cm que j'attraperais à vue, toujours avec le même leurre. Elles poseront chacune leur tour pour la photo avant de regagner les eaux glacées du lignon. Malheureusement ni sandre ni brochet pour aujourd'hui mais je constate par contre en ce mois de janvier une grande activité des perches et notamment des beaux spécimens.

Brochet et grosse perche de janvier...




Après quinze jours sans pêcher, les rivières et lacs de Haute-loire étant gelés, la première sortie de l'année en ce jeudi 3 janvier 2008 annonce une saison prometteuse. C'est en solo que je décide de me rendre en bord de Loire, les températures clémentes de ces derniers jours ont fait fondre le gros de la glace et la pêche redevient possible. C'est au rapala X-Rap de 11cm que je pique une belle perche de 42Cm au bout d'un quart d'heure et une demi heure plus tard, toujours dans le même coin, c'est au tour d'un beau bec de 72Cm de craquer pour le même leurre. Malgré la glace sur la rive, j'arrive à les mettre au sec pour la photo, non sans prendre quelques risques. Le brochet retournera à l'eau et je décide de garder la perche, premier poisson de l'année.

Partenaires: Shootnews | Natuxo