Nouvelle casse de scion pour Tony...


C'est pour une sortie du bord, ce samedi 17 mai que nous nous retrouvons sur les rives du Lac de Lavalette. Tony est tout excité à l'idée de tester sa nouvelle canne: une shimano speedmaster de 2M70 et c'est lors de son quatrième lancer alors que nous venons juste d'arriver qu'il l'inaugure de la plus belle des manières en prenant un beau sandre de 65Cm au leurre souple dans une anse peu profonde. Le reste de la journée n'apporte rien, je décroche un petit brochet et j'enregistre deux tapes certainement des petites perches. Nous sommes tous deux très motivés à l'approche du coup du soir mais malheureusement nous ne le ferons pas, en effet c'est en lançant un leurre souple sur tête plombée de 10G que Tony casse sa canne au niveau du scion, chose qui ne peut s'expliquer que par un défaut de fabrication, étant donné que la speedmaster est réputée pour être ultra résistante. Très déçus, nous écourtons notre pêche mais ce ne sera que partie remise.
Espérons que le proverbe jamais deux sans trois ne se confirmera pas pour le malheureux Tony qui resta très abattu malgré la prise de son beau poisson.

Ouverture du carnassier...Surprise du soir à Villerest.





Cette année, nous tombons de suite d'accord avec kiko sur le lieu où nous ferons l'ouverture des carnassiers, ce sera le poissonneux et superbe Lac de Villerest qui retient les eaux de la Loire sur près de 35 Km. Nous arrivons à la mise à l'eau dans la matinée, que ce soit du bord ou en barque, les rives du lac sont prises d'assaut par de nombreux pêcheurs. Nous apercevons une berge libre du côté de l'ancien lit du fleuve qui sera parfaite pour commencer, c'est au poisson mort manié que nous démarrons et les premières touches ne tardent pas à arriver, les sandres sont de sortis et se tiennent sur les bordures. Kiko prendra quatre sandres maillés et en décrochera plusieurs, pour ma part, je réussirai à en prendre un de 50 cm et quatre non maillés, je subirai aussi de nombreux décrochages. Pour la première fois depuis que nous pêchons, nous avons vu les sandres attaquer en surface, en effet laissant traîner mon vif à côté de la barque avant de le poser sur le fond, je vis un sandre de belle taille venir l'engloutir en s'y reprenant à deux fois puis il le recracha aussitôt en s'apercevant de la supercherie sans que j'eus le temps de saisir ma canne pour le ferrer ensuite alors que Kiko s'amusait à manier son poisson mort sous la surface, un beau sandre d'environ 70 cm arriva par dessous pour s'en saisir, sous l'effet de surprise, il ferra mais le poisson réussira à décrocher. Quand le soir arriva, c'est sur une plage où nous avions repéré qu'il y avait de l'activité que nous choisissons de pêcher, Kiko continue au poisson mort et je décide de passer au leurre souple, il aura deux ou trois tapes et moi rien et c'est là que je prend la bonne initiative de me retourner et de lancer mon gros shad au large, après avoir manié quelques secondes, je perçois une légère touche puis plus rien, je me dis que c'est peut-être le fond, je continue à animer mon leurre et là c'est une touche d'enfer, une de celles qui nous font adorer la pêche, une vraie décharge électrique, dans l'instant qui suivit je compris à qui j'avais à faire et je reconnus tout de suite la défense d'un gros silure. Durant plus de trois quart d'heure, le moustachu m'offrit une bagarre de folie mais ma petite canne à leurre souple pliée en deux et mon bras fatigué réussirent à en venir à bout, kiko s'y reprenant à plusieurs fois réussira à le saisir et nous le hisserons tous les deux sur la barque, arrivés sur la berge, nous le mesurons, il fait 1M45cm et son ventre est impressionnant. Après la séance photo, nous remettons ce bel animal à l'eau et après avoir repris ses esprits, il s'en retourna en Loire. La bagarre avec le silure commença alors qu'il faisait encore jour et se termina à la nuit tombée.
Vivement la prochaine sur ce lac qui est très agréable à pêcher, de part ses faibles profondeurs, son décor sauvage et son grand cheptel de carnassiers.

Entraînement à Sarrans...



Nous voici de retour avec kiko pour ce week-end du 3 mai sur le lac qui nous a vu réaliser nos plus belles pêches de sandres. Je veux bien sûr parler du barrage de Sarrans qui retient les eaux de la rivière Truyère à la limite des départements du Cantal et de l'Aveyron. Malheureusement cette première sortie en barque de l'année n'a pas été à la hauteur de nos espérances. C'est un soleil radieux qui nous a accompagné durant ces deux jours, nous pêchons surtout au poisson mort manié et de temps en temps au leurre souple. Le poisson est plutôt discret, c'est Kiko qui aura la seule touche du samedi, son poisson mort se fera couper en deux mais on ne vit pas la tête du coupable. Le lendemain, je réussirai à faire suivre une jolie perche mais elle se montra plus curieuse que vraiment décidée à attaquer mon leurre souple. C'est en début d'après-midi, dans une crique que Kiko posa sous la barque un petit goujon sur le fond, dix minutes plus tard, c'est le départ, il pense déjà sauver la bredouille en prenant une jolie perche ou un sandre mais c'était sans compter sur Mister Esox, il ferre, c'est une souche, il ne bouge pas et d'un coup de dent bien placé, il coupa aussitôt le bas de ligne en nylon et c'est ainsi que le brochet qui devait être de très belle taille nous fit ses adieux. Cette première sortie en barque de l'année n'a pas été une des meilleures que l'ont ai connu mais elle nous aura permis de nous remettre dans le bain pour la suite de la saison.

Partenaires: Shootnews | Natuxo